logo Rizzani de Eccher
Non č possibile visualizzare il filmato. Potrebbe essere necessario installare il plugin flash, puoi scaricarlo qui
RIZZANI DE ECCHER REMPORTE LE LOT 3 DU TUNNEL DE BASE DE LA LIAISON LYON-TURIN EN FRANCE
07/09/2021

 

TELT (Tunnel Euralpin Lyon Turin), société franco-italienne chargée de la construction plus de la gestion du nouveau tronçon transfrontalier de la nouvelle liaison ferroviaire Lyon – Turin, a attribué le Lot 3, relatif aux travaux du tunnel de base du Mont-Cenis, long de 57,5 km, à la coentreprise menée par Implenia en association avec Rizzani de Eccher, NGE et Itinera.
La valeur totale du contrat est de 228 millions d’euros et le projet est conforme à l’orientation stratégique de l’entreprise sur les projets d’infrastructure grands et complexes.
Le tronçon commence de l’entrée du tunnel Villard-Clément et a une longueur d’environ 4km. Les travaux comprennent le tunnel artificiel de Saint-Julien-Montdenis et les ouvrages associés, ainsi que la construction des futurs ouvrages du tunnel de base.
Le projet est très complexe et nécessitera toute l’expérience et les compétences dans les différentes techniques d’ingénierie civile et de tunnelisation. La coentreprise a remporté le projet sur la base des optimisations techniques introduites lors de la phase d’appel d’offre, obtenant ainsi le score le plus élevé dans l’évaluation de la solution technique.
Rizzani de Eccher est fière de participer à la conception et à la construction d’une partie si importante du futur réseau ferroviaire européen et c’est dans un projet comme celui-ci que nous pouvons démontrer notre grande expérience dans la réalisation de grandes infrastructures.
Grand projet de mobilité européenne
La section transfrontalière de la nouvelle ligne Lyon-Turin avec le tunnel de base du Mont-Cenis devient l’anneau central du couloir méditerranéen, l’un des neuf axes du réseau de transport européen RTE-T (Réseau Transeuropéen de Transport), qui s’étend sur plus de 3.000 km et relie sept couloirs européens de l’est en ouest. Cela permettra une amélioration importante du déplacement des marchandises transportées de la route au rail avec un impact significatif sur l’environnement, tout en économisant environ 40% d’énergie.

indietro

Actualités:

link home